Pas de développement sans droits humains

Enfants rohingyas jouant avec une poupée dans un camp de réfugiés au Bangladesh
La protection des droits des groupes particulièrement vulnérables, tels que les réfugiés rohingyas au Bangladesh, est une priorité absolue pour la DDC. © Anna Dubuis / DFID

Il ne peut y avoir de développement durable sans le respect de principes fondamentaux relatifs aux droits de l’homme comme la non-discrimination, la participation et l’état de droit. Ces droits sont au fondement de la coopération internationale. C’est pourquoi la DDC place la promotion des droits de l’homme au cœur de ses priorités.

En point de mire de la DDC

La réalisation des droits de l’homme est un objectif de politique extérieure inscrit dans la Constitution fédérale. La politique extérieure suisse en matière de droits de l’homme s’articule autour de trois grands axes:

  • la protection et la promotion des droits civils et politiques, par exemple l’accès non discriminatoire à la justice et la participation aux décisions politiques,
  • la protection et la promotion des droits économiques, sociaux et culturels, par exemple le droit à l’éducation et à la santé,
  • la protection des droits des groupes particulièrement vulnérables.

La DDC contribue à la mise en œuvre de la politique des droits de l’homme, en s’employant à promouvoir les droits des pauvres et en aidant les gouvernements à respecter, à protéger et à promouvoir ces droits. Dans ses programmes de lutte contre la pauvreté, elle met l’accent sur les droits de l’homme.

Approche fondée sur les droits humains

Dans ses activités, la DDC suit une approche fondée sur les droits humains. Celle-ci est guidée à la fois par des normes internationales, qui offrent une légitimité à la coopération au développement, et par les principes suivants:

  • égalité et non-discrimination,
  • participation et soutien à l’exercice des droits de l’homme (empowerment),
  • obligation de rendre des comptes en cas de violation des droits de l’homme (accountability), reddition de comptes et réparation,
  • indivisibilité et universalité.

La DDC s’engage ainsi à intégrer systématiquement dans ses programmes les questions juridiques ayant trait par exemple au droit de la migration ou au droit du travail, et ce dans tous les pays partenaires. Au travers d’une approche fondée sur les droits humains, la DDC aide des personnes (des titulaires de droits) à revendiquer et à exercer leurs droits. Par ailleurs, elle soutient des institutions étatiques et non étatiques (des détenteurs d’obligations) dans leurs efforts pour s’acquitter de leurs engagements en matière de respect, de protection et de garantie des droits humains.

Renforcer les institutions étatiques et promouvoir les droits des groupes vulnérables

Les contextes de fragilité, les conflits violents et les violations des droits de l’homme constituent autant d’obstacles à la lutte contre la pauvreté. Ces facteurs peuvent se renforcer mutuellement dans une sorte de spirale infernale. Les Etats fragiles ne sont généralement pas en mesure de garantir des prestations essentielles comme la protection contre les violations des droits de l’homme. C’est pourquoi la DDC aide ses pays partenaires à renforcer leurs structures étatiques, afin qu’ils puissent mieux honorer leurs engagements en matière de droits humains.

Au Tadjikistan, par exemple, la DDC soutient des réformes visant à renforcer les services d’assistance juridique. Les femmes dont le mari a quitté le pays pour travailler à l’étranger sont les principales bénéficiaires de ces efforts. En Albanie, un système de protection sociale durable et très complet a été mis en place avec le soutien de la DDC afin d’assurer une meilleure intégration sociale des Roms. En Bolivie, la DDC soutient le bureau de médiation national pour les droits de l’homme et s’emploie à défendre les intérêts de la population indigène. En Afghanistan, la DDC œuvre en faveur d’organisations de défense des droits des femmes et, au Honduras, elle prête son concours à la protection des défenseurs des droits de l’homme.

A travers ces projets, la DDC s’attache à promouvoir les droits de groupes vulnérables et défavorisés, à consolider la société civile et à favoriser la mise en place d’institutions étatiques.

Examiner l’action des pays en faveur des droits de l’homme

La Déclaration universelle des droits de l’homme et les principales conventions de l’ONU relatives aux droits de l’homme constituent un solide dispositif de protection internationale des droits de l’homme. L’un des atouts de ce cadre de référence réside dans l’universalité des droits de l’homme. Or, si la plupart des Etats ont ratifié les principales conventions relatives aux droits de l’homme, il existe encore de nombreux Etats qui ne respectent pas ces droits.

C’est ce qui a conduit l’ONU à mettre en place divers mécanismes de surveillance. Dans le cadre de l’Examen périodique universel du Conseil des droits de l’homme, les Etats membres de l’ONU doivent régulièrement faire rapport sur la situation des droits de l’homme sur leur territoire. Ce processus permet à la société civile de faire entendre sa voix au niveau international et d’atteindre un large public. La DDC soutient ces efforts. Elle a par exemple permis à des journalistes pakistanaises de prendre position sur le rapport présenté par le gouvernement de son pays. En Afghanistan, elle aide le Ministère de la justice à mettre en œuvre les recommandations formulées par l’ONU.

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 41

Kenya: Empowering refugees and host communities in Dadaab through market-led solutions (EMPOWER)

01.07.2024 - 30.06.2028

The project envisages to unlock the potential of displacement-affected communities (DACs) by providing access to capital, skills development, market opportunities and entrepreneur-friendly policies. The project aims to deliver on long-term economic growth, self-reliance and decreased dependency of DACs on aid. This sustainable approach offers a pathway out of poverty and towards thriving entrepreneurial livelihoods in Kenya.


Contribution to Medicus Mundi Switzerland (MMS) Network

01.01.2024 - 31.12.2027

Medicus Mundi Switzerland is a Network of 49 Swiss non-governmental organisations, foundations and scientific institutions involved in health advocacy at global level and health programmes in lowand middle-income countries. Taking a multisectoral approach and fostering open dialogue with relevant actors, decision-makers and the broader public, the Network facilitates the exchange of knowledge and experience and contributes to finding solutions to global health challenges.


Burundi – Programme conjoint sur les droits humains

01.01.2024 - 31.12.2027

La situation des droits de l’homme au Burundi reste préoccupante en raison de la persistance des violations des droits de l’homme et de l'absence d'obligation de rendre des comptes. Le Programme conjoint sur les droits humains est une initiative multipartite (Gouvernement et bailleurs de fonds) qui vise à promouvoir l’application du cadre légal en matière de droits de l’homme par des institutions crédibles et efficaces.


North Africa Cultural Program (NACP)

01.11.2023 - 31.10.2027

By developing a Regional Cultural Program, Switzerland seeks to facilitate intercultural dialogue and exchange as a foundation for peace and conflict sensitive development in North Africa and to foster artistic expression as a driver of change in support to the challenges of transition. This will promote peaceful coexistence, political stability and social cohesion in the region, hence providing alternatives for the fulfillment of North African youth in their own societies.


Human Rights Grants (HRG) program in Tajikistan

01.10.2023 - 30.11.2025

The Human Rights grants program will support local and international organizations working in Tajikistan on acute Human Rights issues. The program will provide cofunding opportunities to selected projects related to child rights, freedom of press, human rights in custody, prevention of gender-based violence and the rights of migrants/refugees.


Contribution to OHCHR capacity strenght

01.10.2023 - 31.12.2025

The project aims to strengthen the protection and promotion of human rights in Uzbekistan ensuring justice for victims of human rights abuses, enhancing civic space, integrating human rights principles into development and implementing UN Human Rights Mechanisms recommendation. Upon invitation by the President of Uzbekistan OHCHR has expanded its presence in the country. 


Central Asia Arts and Culture Programme 2.0. (CAACP 2.0.)

01.07.2023 - 30.06.2027

The objective of the Central Asia Arts and Culture Programme (CAACP) is to foster the further development of a vibrant and open art and culture scene that contributes to preserving freedom of expression and enhancing social cohesion in the region. The CAACP offers cultural institutions and artists opportunities to create a platform that enables people, including left-behind groups, to address issues affecting their lives and contribute to positive social change.


South Sudan: Plan International, Integrated Protection, Skills Building and Learning for Empowerment of Adolescents, Youth, families and communities in Yei, Morobo and Kajokeji

15.06.2023 - 14.06.2025

This project seeks to complement the previous phase of an integrated protection intervention. It will build on key successes, achievements and key lessons learned through the provision of integrated life-saving emergency child protection services, skills building, empowerment of adolescent youth and communities in the targeted locations. 


Geneva Call: From Rhetoric to Reality: Strengthening Protection of Conflict Affected Civilians in Yemen

01.05.2023 - 30.04.2026

The project aims at strengthening the respect of humanitarian norms and principles by armed actors, generating awareness, knowledge, policies and behaviour change to promote the protection of civilians. The project will build on earlier phase and strengthen dissemination of humanitarian norms, enhance the capacity of community-based organizations and networks to engage with armed actors and finally generate evidence-based studies to inform appropriate actions and advocacy.


CARE International: Breaking the Silence

01.01.2023 - 31.12.2024

The proposed project seeks to address key drivers of GBV, promote help-seeking behaviour, access to quality services for survivors and promote economic empowerment of vulnerable women and girls. Some key activities will include the provision of health, psychosocial, and protection support in one (1) existing safe house and three (3) women and girl-friendly spaces (WGFSs), the provision of unconditional emergency cash support to vulnerable survivors and livelihood opportunities. Through the partnership with WIDO, a local women-led organisation, CARE will work to transform negative masculinities and social norms.


Exiting partnership with PNGO: Strengthening Advocacy, Policy and Communications Capacity on nexus

01.01.2023 - 31.12.2024

Switzerland aims to exit its partnership with the network of Palestinian NGOs (PNGO) while ensuring consolidation of PNGO’s leading role in service delivery applying nexus approach to strength coherence between humanitarian, development efforts while preserving the viability of the 2-states solution, to effectively reduce people’s needs, risks and vulnerabilities while supporting prevention efforts. The contribution continues to enhance the prospects for Palestinians to live in dignity, prosperity and peace. This support is in line with the Swiss Cooperation Programme Near East 2021 - 2024 by promoting protection of the Palestinian population by all duty-bearers.


Programme Contribution to the Independent Commission for Human Rights (ICHR)

01.01.2023 - 31.12.2027

ICHR, is dedicated to the protection and promotion of human rights in Palestinian controlled territories. It focuses on strengthening the legislative, institutional and legal environment and on monitoring, investigating and handling complaints on human rights put forward by Palestinian citizens. It further aims at promoting accountability measures and consolidating human rights culture. Switzerland’s support to ICHR contributes to the democratic state building agenda, to peace building and dialogue towards intra-Palestinian reconciliation, promotion of rule of law and sustainable development, therefore contributing to stability in the region. 

Objet 1 – 12 de 41