Participation de la Suisse au dialogue international sur la migration

Salle de conférence réunissant les représentants de pays du monde entier.
Dans le cadre des plateformes multilatérales de discussion, la DDC soutient l’élaboration de pistes d’action aux niveaux régional et international pour gérer les déplacements forcés et la migration. © DFAE

Les défis liés aux déplacements forcés et à la migration nécessitent de la part de la communauté internationale une réponse coordonnée, qui aille plus loin que les mesures prises au niveau national par chaque Etat. Dans cette optique, la Suisse se mobilise en faveur de plateformes régionales et mondiales qui visent à permettre à des pays et à d’autres acteurs de dialoguer et d’élaborer ensemble des solutions. La Suisse utilise ces plateformes multilatérales pour participer à la définition de normes internationales susceptibles d’améliorer la gestion de la migration et d’atténuer la souffrance qu’elle peut générer.

Priorités de la DDC

Dans le cadre du dialogue international, la DDC se mobilise en faveur de la reconnaissance à l’échelle mondiale des liens qui existent entre migration et développement. À cet effet, elle s’efforce de mettre en avant, dans les propositions de pistes d’action régionales et internationales, ses expériences concrètes tirées de ses activités opérationnelles. Le but est d’améliorer la gestion de la migration, d’atténuer la souffrance humaine liée à la migration et de tirer profit des contributions qu’apportent les migrants à l’économie et à la société de leur pays d’origine et de leur pays de destination.

La migration est étroitement liée au développement économique et social durable. Les déplacements forcés et leamigration sont souvent les conséquences d’un manque de perspectives dans les pays d’origine. C’est la raison pour laquelle les approches en matière de développement adoptées par la Suisse tiennent compte, d’une part, des causes de la migration pour trouver des alternatives au départ, et, d’autre part, des besoins des réfugiés et des migrants afin de renforcer leur résilience et de créer des perspectives dans les pays d’origine. Les migrants contribuent au développement des pays d’origine et de destination, au travers notamment de la migration de la main-d’œuvre régulière et des transferts de fonds vers les pays d’origine. En 2017, les envois de fonds vers les pays en développement et les pays émergents ont atteint 466 milliards de dollars, soit le triple du montant officiel de l’aide au développement.

Promouvoir des solutions efficaces pour gérer la migration

Dans le domaine de la migration, la DDC travaille dans les pays partenaires avec des gouvernements, des organisations internationales, des acteurs de la société civile, des entreprises du secteur privé et des représentants du monde scientifique, conformément à son mandat relevant de la politique de développement. Ensemble, ils élaborent des solutions situées à l’interface entre migration et développement en mettant l’accent sur la création de normes étatiques et sociales. Ces normes doivent aider la communauté internationale à mieux gérer la migration et à atténuer la souffrance humaine qui peut en découler. Elles doivent en outre permettre de concrétiser les contributions apportées par les migrants réguliers au développement économique et social. Ce travail implique notamment l’établissement de mesures visant à lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants, l’introduction de critères de recrutement éthiques et équitables, le respect des droits des travailleurs, ou encore l’encouragement de la diaspora à s’engager en faveur du développement du pays d’origine.

Lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants

En soutenant le projet de l’Organisation internationale pour les migrations (OIM) visant à créer un système de certification volontaire des agences de recrutement (système international d’intégrité du recrutement (IRIS)), la DDC favorise l’intégration et la responsabilisation du secteur privé dans les mesures globales destinées à lutter contre l’exploitation des travailleurs migrants.

Système international d’intégrité du recrutement (IRIS) (en)

Dans le dialogue international sur la migration, la DDC s’efforce de mettre en avant ces solutions, fruit d’une réflexion commune, puis d’intégrer dans des projets concrets les recommandations émises dans le cadre du dialogue. Ce faisant, la DDC favorise la diffusion d’approches efficaces pour gérer le phénomène de la migration.

Participer aux plateformes dédiées à la coopération migratoire internationale

Animée par le souci constant de trouver des solutions et de faire preuve d’un esprit constructif, la Suisse a souvent joué ces dernières années un rôle déterminant dans le développement et la dynamisation des plateformes internationales de discussion. Dans le cadre d’une approche interdépartementale, la DDC, forte de ses expériences sur le terrain, a pu participer en maintes occasions à l’élaboration de pistes d’action internationales.

Implication d’acteurs clés dans le dialogue international sur la migration

La gestion du phénomène migratoire et des défis multiples qui y sont liés nécessite, du fait de leur complexité, la coopération de différents acteurs. Aussi la Suisse a-t-elle choisi, il y a déjà plusieurs années, d’adopter en matière de politique migratoire une approche interdépartementale (structure IMZ, voir menu déroulant).

La Suisse sert de modèle en la matière à d’autres pays. L’implication d’acteurs pertinents dans le dialogue international sur la migration fait ainsi partie de ses chevaux de bataille. La DDC encourage la participation, en particulier, d’acteurs non étatiques dans le dialogue sur la migration et dans la coopération internationale, participation qui est loin d’être une évidence dans de nombreux pays et dans les plateformes intergouvernementales existant aux niveaux régional et mondial. Dans l’esprit du principe de subsidiarité appliqué en Suisse, la DDC s’engage pour que les maires et les autorités locales soient reconnus en qualité d’acteurs clés de la coopération migratoire.

L’Organisation internationale pour les migrations (OIM) et l’Organisation internationale du travail (OIT) comptent parmi les principaux partenaires de la DDC pour la mise en œuvre de ses projets opérationnels. En matière de recherche, la DDC travaille avec l’Institut pour le développement outre-mer (Overseas Development Institute, ODI) et soutient le projet de la Banque mondiale intitulé «Partenariat mondial pour les connaissances sur les migrations et le développement» (Global Knowledge Partnership on Migration and Development, KNOMAD), qui se consacrent à l’étude des liens entre migration et développement.

Contexte

Les plateformes régionales et mondiales de discussion consacrées à la migration et aux déplacements forcés favorisent la coopération interétatique et les échanges entre les États et d’autres acteurs clés comme les organisations internationales, la société civile, le secteur privé et les autorités locales. Elles débouchent sur la mise au point de solutions globales et régionales basées sur les expériences diverses et variées des acteurs impliqués. Pour faire valoir ses intérêts en matière de politique migratoire et mettre en avant ses propres expériences, la Suisse a tout intérêt à participer activement à ce dialogue à tous les niveaux. L’adoption d’une politique de partenariat  avec d’autres pays (partenariats migratoires) confère à la Suisse, à l’échelle mondiale, une légitimité particulière et une grande crédibilité pour son engagement dans le dialogue international sur la migration.

Partenariats migratoires

Liens

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 32

Kenya: Empowering refugees and host communities in Dadaab through market-led solutions (EMPOWER)

01.07.2024 - 30.06.2028

The project envisages to unlock the potential of displacement-affected communities (DACs) by providing access to capital, skills development, market opportunities and entrepreneur-friendly policies. The project aims to deliver on long-term economic growth, self-reliance and decreased dependency of DACs on aid. This sustainable approach offers a pathway out of poverty and towards thriving entrepreneurial livelihoods in Kenya.


Protection and emergency care for vulnerable and unaccompanied minors

01.07.2024 - 30.06.2025

The number of migrants transiting through Bosnia and Herzegovina remains high with more than 10% of them being unaccompanied minors in need of essential care and special protection due to their vulnerabilities. As the state system is not yet able to fully address their needs, assistance from external actors remains crucial to provide the much-needed support to this vulnerable group of migrants and to safeguard their rights.


Strengthened and Informative Migration Systems (SIMS) Phase II

01.04.2024 - 31.03.2029

Switzerland is interested in ensuring that international migration is regular, secure, respects human dignity and the rights of migrants. The project will institutionalise well tested awareness mechanisms on the perils of irregular migration and enhance further public and private capacities to deliver services to potential migrants. The intervention contributes to Switzerland’s dialogue on safe, orderly and regular migration at national and global levels.


REG: Core Contribution to the RCC

15.10.2023 - 31.12.2026

The Regional Cooperation Council was officially launched in 2008 as the successor to the Stability Pact for South Eastern Europe. The Berlin Process in 2014 gave a new impetus to the regional cooperation and positioned the Council as a medium for communication between the Western Balkan and the EU. It represents an important tool for fostering the stability in the region by bringing together 46 countries, international organisations and banks, mainly from the EU, South East Europe and Western Balkans. 


Venezuela Humanitarian Fund (VHF) – Country-based Pooled Fund (CBPF)

01.10.2023 - 31.12.2025

The Venezuela Humanitarian Fund (VHF) is part of multilateral contributions for a Country based Pooled Fund (CBPF) that mobilizes and channels resources to humanitarian partners to respond to the humanitarian needs in Venezuela. The Fund operates within the parameters of the Humanitarian Response Plan (HRP), with the objective of expanding the delivery of humanitarian assistance by focusing on critical priorities and needs.


IDSF - Int. Displacement Solutions Fund

01.09.2023 - 31.07.2028

By the end of 2022, 71.1 million people were living in internal displacement worldwide, a 20 per cent increase in a year and the highest number ever recorded (IDMC 2023). Switzerland is actively supporting the implementation of the UN Secretary General’s Action Agenda on solutions to internal displacement with its different instruments. Supporting the newly established Internal Displacement Solutions Fund2 (IDSF) represents a game-changer in supporting joint UN country level solutions to internal displacement. 


MiRiDew - Migrant Rights and Decent Work

01.07.2023 - 31.12.2026

Remittances sent home by over 4 million migrant workers have significantly contributed to the economic development of Nepal. The proposed project will enhance the capacities of the Government of Nepal and strengthen mechanisms to better protect the rights of workers abroad. There will be a special focus on women’s need and the adverse effects of climate change exacerbating the vulnerability of migrants. The project capitalises on Switzerland’s longstanding engagement on labour migration in Nepal.


Global solutions for migration-related challenges

01.06.2023 - 31.12.2026

Switzerland has a strong interest in multilateral migration processes that are inclusive and that take into account local actors, in particular migrant (women) voices, to foster an enabling environment for migrants to effectively contribute to sustainable development. Switzerland supports multi-stakeholder involvement in global processes on migration and pilots innovative, locally-led solutions that are brought to the global level.


Ashshash – for men and women who have escaped trafficking

01.06.2023 - 31.05.2027

Switzerland has an interest in ensuring that international migration is regular, secure, and respects human dignity and the rights of migrants. The programme will support men and women who have escaped trafficking to reintegrate into society, raise awareness on the perils of irregular migration and improve public and private capacities to deliver services to victims of trafficking. The intervention contributes to Switzerland’s political dialogue on safe, orderly and regular migration at the global level.


Réinsertion des détenu.e.s en Algérie

01.04.2023 - 31.12.2026

Le projet « Réinsertion des détenu.e.s en Algérie » contribue à la promotion de la réinsertion des détenu.e.s les plus vulnérables dans le tissu social algérien, dans un but déclaré de renforcer la cohésion sociale, une priorité pour le gouvernement. Le projet propose un accompagnement à la Direction Générale de l’Administration Pénitentiaire et de la Réinsertion (DGAPR) pour la modernisation et l’optimisation de la prise en charge et de la formation des détenu.e.s, dans le but de faciliter leur réinsertion sociale.


Support to the Programme of Work and Budget of the OECD Development Center 2023 - 2024

01.01.2023 - 31.12.2024

The Development Center (DEV) of the Organization for Economic Cooperation and Development (OECD) is a policy-oriented institution which conducts studies and provides platforms for dialogues and knowledge sharing between OECD and non OECD countries. Switzerland’s contribution to DEV is an investment towards sustainable policy development and reforms as the expertise provided by the DEV brings developing countries closer to relevant OECD standards.


Program Contribution for Fondation Terre des hommes 2023-2024

01.01.2023 - 31.12.2024

The program of the Terre des hommes Foundation (TdhF) aims to sustainably reduce child mortality and morbidity and to secure access to health, sanitation and clean water for mothers and children (0-18 years) in severe poverty. Children in contexts of migration, conflict and disasters, and child victims of violence are better protected. International standards in child-friendly justice are promoted. Humanitarian interventions in fragile contexts, combined with poverty reduction and sustainable development are promoted through innovative work with children and youths.

Objet 1 – 12 de 32