Myanmar

Le Myanmar fait face à une grave crise politique, sociale, économique et humanitaire à la suite du coup d’État militaire de 2021. Le programme de coopération suisse au Myanmar pour les années 2024 à 2027 associe les instruments de la coopération au développement, de l’aide humanitaire, de la promotion de la paix et de la diplomatie des droits de l’homme pour répondre à la crise et aux besoins complexes propres à ce pays.

Carte du Myanmar
© DFAE

Après dix années placées sous le signe de l’ouverture politique et économique, le coup d’État militaire de février 2021 a plongé le Myanmar dans une grave crise politique, sociale, économique et humanitaire. Dans diverses parties du pays, des groupes de résistance armés s’opposent aux militaires en une guerre asymétrique. L’escalade de la violence exacerbe les conflits existants, en ayant des effets catastrophiques pour la population civile, avec des violations massives des droits de l’homme et des déplacements internes à grande échelle dans l’ensemble du pays. Le revenu des ménages a fortement diminué du fait de la montée du chômage, de l’inflation et de la dépréciation de la monnaie nationale, tandis que la situation des femmes sur le marché du travail s’est encore détériorée. 

En conséquence, le taux de pauvreté a plus que doublé à l’échelle nationale depuis le coup d’État. L’insécurité alimentaire s’est aggravée et se manifeste de façon aiguë pour environ un quart de la population en 2023. L’espace civique s’est considérablement réduit du fait des restrictions de la liberté de la presse et des droits à la liberté de réunion pacifique, mais aussi des contraintes juridiques et opérationnelles imposées aux partis de l’opposition et aux organisations de la société civile. L’exploitation non durable et non réglementée des ressources naturelles et des écosystèmes contribue à accélérer la dégradation de l’environnement. La crise des Rohingyas amorcée en 2017 n’est toujours pas résolue et plus d’un million de réfugiés se trouvent dans des camps au Bangladesh sans pouvoir envisager de retourner en toute sécurité dans l’État de Rakhine.

Coopération suisse

L’Aide humanitaire suisse poursuit son intervention au Myanmar depuis 1994. La Suisse y a implanté un bureau pour l’aide humanitaire en 2008, après le passage du cyclone Nargis, et a ouvert l’ambassade de Suisse au Myanmar en 2012. Elle a lancé son premier programme de coopération dans le pays en 2013. Malgré le coup d’État militaire de 2021, la Suisse est déterminée à poursuivre sa mission en faveur d’une société pacifique, démocratique, inclusive et prospère. Aux côtés d’autres pays partageant les mêmes vues, et conformément aux règles d’engagement de l’ONU, elle a adapté son approche et ses partenariats afin de s’assurer qu’aucune assistance technique et financière ne sera fournie au gouvernement militaire. Par ailleurs, la Suisse a réorienté son action en vue de répondre aux besoins fondamentaux de la population et de promouvoir l’apaisement du conflit, tout en intensifiant sa collaboration avec des organisations multilatérales et des organisations non gouvernementales (ONG) ainsi qu’avec la société civile locale.

Soutenir le processus de paix

Outre son emplacement stratégique en Asie du Sud-Est, le Myanmar est un pays riche en ressources naturelles et à fort potentiel économique. La Suisse entend contribuer à promouvoir le développement et la stabilité de l’Asie du Sud-Est, y compris au Myanmar. Elle reste déterminée à soutenir la population du Myanmar et à réduire les effets de la crise actuelle sur cette dernière, tout en préservant et en encourageant ses aspirations démocratiques et en favorisant l’avènement d’une paix durable et inclusive au profit de tous les citoyens.

La Suisse entretient le dialogue avec toutes les parties au conflit (NUG, régime militaire, organisations ethniques armées et autres acteurs) pour appuyer leurs efforts visant à mettre en place leurs propres processus et cheminements vers une solution non violente et inclusive. Son rôle est reconnu et accepté par l’ensemble des principaux acteurs et par la communauté internationale. Outre l’accès privilégié à certains acteurs que lui vaut son soutien au processus de paix depuis 2011, la Suisse jouit d’un haut niveau de considération dans la région du Sud-Est. Elle y est perçue comme un partenaire crédible, fiable et flexible, nourrissant une vision à long terme pour le Myanmar. Enfin, la Suisse est réputée pour sa tradition humanitaire et pour son savoir-faire dans certains domaines spécifiques, tels que le soutien aux négociations, le fédéralisme et la gouvernance locale, la formation professionnelle et la santé.

Le programme de coopération de la Suisse

Le programme de coopération de la Suisse associe les instruments de la coopération au développement, de l’aide humanitaire, de la promotion de la paix et de la diplomatie des droits de l’homme pour répondre à la crise et aux besoins complexes propres au Myanmar. La DDC (coopération au développement et aide humanitaire) intervient dans le pays par le biais de projets bilatéraux et multilatéraux, y compris dans le cadre d’une action directe. La Division Paix et droits de l’homme (DPDH) contribue à promouvoir la transformation des conflits, la réduction de la violence et les initiatives visant à instaurer la paix. Le portefeuille d’activités est complété par des projets régionaux, principalement déployés par les sections thématiques du SECO et de la DDC (Eau, Sécurité alimentaire, Migration et déplacements forcés, entre autres). Parmi les principaux partenaires de la Suisse figurent des fonds et des programmes de l’ONU ainsi que la Croix-Rouge (CICR), des organisations non gouvernementales (suisses, locales et internationales), des organisations de la société civile, des organisations ethniques et des acteurs du secteur privé.

Le budget

Le budget consacré au programme de coopération s’élève à  29,5 millions de francs par an et se répartit comme suit: 28 millions de francs pour la DDC (coopération au développement et aide humanitaire), 1 million de francs pour la DPDH et 0,5 million de francs pour le SECO (en 2024).

Objectifs et interventions

L’objectif global de l’engagement de la Suisse au Myanmar est de contribuer à y instaurer une société plus démocratique, pacifique et prospère, à la fois inclusive et résiliente. Elle poursuivra cet objectif en misant sur les trois réalisations du portefeuille suisse qui sont décrites ci-après. Dans le cadre de son engagement au Myanmar, la Suisse a pour.

Objectif général La Suisse contribue à instaurer au Myanmar une société plus démocratique, pacifique et prospère, à la fois inclusive et résiliente.

Réalisations du portefeuille suisse

(1)
Paix, réduction de la violence et protection de la population civile

(2)
Moyens d’existence et sécurité alimentaire

(3)
Renforcement des systèmes et accès aux services essentiels

Focalisation géographique

Région du Sud-Est (y compris le sud de l’État shan) et l’État de Rakhine

Plusieurs partenaires / programmes ayant un rayon d’action national

Groupes cibles Hommes et femmes vulnérables, en particulier les personnes et les communautés touchées par des conflits

Thèmes transversaux

Gouvernance, dimension de genre, changement climatique et réduction des risques de catastrophe 

Projets actuels

Objet 1 – 12 de 13

Responsible Business Fund Plus (RBF+)

01.07.2024 - 30.06.2028

Myanmar’s post-coup conflict escalation and economic turmoil has led to financial and economic instability and destabilised the agrifood industry. Also, extreme weather and climate change further impact farmers and agricultural processors. The Responsible Business Fund Plus project aims to support agrifood businesses while reducing their environmental impact and thus deepening Switzerland's commitment to private sector engagement and an inclusive green economy.


Community-based Health Services and System Strengthening Support in Sagaing

01.05.2024 - 30.04.2027

Three years after the military coup in Myanmar, targeted attacks and scrutiny in the health sector by the military junta led to a partial or total lack of access to healthcare in various regions, particularly in the dry zone. Through this project, Switzerland aims to support locally-led and inclusive community-based health system in Sagaing to provide essential, emergency, quality primary health care services, while ensuring the transition to a new decentralized and inclusive health system.


Strengthening Civil Society in Myanmar – Paung Ku

01.07.2023 - 30.06.2027

In Myanmar, civic space has considerably shrunk since the military coup. In the absence of a legitimate government, networks of independent civil society organisations (CSOs) are essential actors for basic service provision and promotion of democratic values and human rights. Showing commitment to localisation, Switzerland will enable local CSOs to further support vulnerable communities and to protect the foundations of a pluralistic and inclusive society.  


Myanmar - Strengthened self-reliance of displacement-affected communities in Shan, Rakhine and Kayah States (SSDC)

15.06.2023 - 14.06.2026

Myanmar’s prolonged civil war intensified by the military coup has displaced more than 1.8 million civilians and caused immense suffering. Local actors have been faster, more effective and generally better placed to respond to humanitarian and basic needs of displacement-affected communities. Switzerland will strengthen localization of aid by partnering with Meikswe, a multi-sectoral local NGO operating in the nexus, to increase protection and self-reliance of affected communities.


Myanmar - Joint Peace Fund (JPF)

01.06.2023 - 30.05.2027

The conflict in Myanmar is the world's longest ongoing civil war, having lasted more than seven decades. As there is no development without peace, Switzerland supports the Joint Peace Fund (JPF), a multi-donor fund, for joint action on the peace process launched in 2016. Following the military coup where levels of conflict have risen exponentially, the fund focuses on conflict transformation rather than peace and prepare stakeholders to engage in dialogue and negotiations.


Myanmar: Primary Health Care

01.05.2023 - 30.04.2026

The military coup in Myanmar has interrupted the progress towards Universal Health Coverage (UHC) and provoked a quasi-collapse of the public health system. Through the Primary Health Care project, Switzerland supports conflict-affected communities in Karen State by providing essential lifesaving healthcare and quality basic maternal and child health services through strengthening the ethnic health system and the community-based service provision.


Women and Girls First

01.05.2023 - 31.12.2026

In Myanmar, the pandemic and military coup have increased the risks for gender-based violence (GBV) and deep-rooted gender inequality. Through the Women and Girls First programme, Switzerland supports women, girls and young people to realise their sexual and reproductive health and rights (SRHR) and fulfil their potential. It does so by strengthening community-based and ethnic systems to be more responsive to needs related to GBV, SRHR and mental health.


VSDP - Vocational Skills Development Programme

01.04.2023 - 31.07.2028

COVID-19 and the military coup had a negative impact on the availability of jobs, economic resilience and access to training in Myanmar. This last phase of the VSDP project aims to provide an alternative for women and youth to get relevant training and (self-) employment while supporting micro-, small and medium-sized enterprises to improve their income, contribute to learning and create jobs. The project builds on Switzerland’s strategic position and experience in the vocational training sector.


UNDP: Area-based Support to Strengthen Resilience in Myanmar

01.01.2023 - 31.12.2025

Myanmar is in a protracted crisis situation; this project adopts a nexus approach combining humanitarian, development and peace interventions to address long-term challenges and achieve sustainable results. Through its partnership with UNDP, Switzerland will strengthen the capacities of vulnerable communities, enabling them to meet their basic needs, recover from external shocks, and promote their resilience.


Contribution to UNHCR Programme Budget 2023-2024 (earmarked)

01.01.2023 - 31.12.2024

UNHCR is one of Switzerland’s key multilateral partners due to its unique mandate by the General Assembly of United Nations to provide protection and assistance to refugees, asylum seekers, refugee returnees, and stateless persons. The strategic direction 2022-26 concretise the overall mandate of UNHCR for the upcoming years. Contributing to these directions allows Switzerland to achieve in particular the human development goal defined in the Dispatch to Parliament on International Cooperation for 2021-24.


MYA: UNOCHA_MHF Humanitarian Fund

24.06.2022 - 31.12.2025

With this contribution, Switzerland helps to ensure that crisis-affected/vulnerable women, men and children receive timely, targeted and life-saving assistance. The number of persons in need of immediate humanitarian relief assistance has been growing rapidly in Myanmar. The Myanmar Humanitarian Fund strives to rapidly respond to those new emergency needs, thanks to a good global overview of the needs and a logic of accessing hard to reach areas and neglected zones.


Gulf of Mottama Project

01.01.2022 - 31.12.2024

The unique mudflat ecosystem of the Gulf of Mottama is one of the most important mudflat ecosystems in the world. Communities relying on it as a source of livelihood and the impact of climate change threaten its biological integrity. Building on Switzerland’s specific expertise in Southeast Myanmar, the project aims to conserve the wetland’s unique biodiversity, strengthen climate change adaptation and provide vulnerable communities with sustainable livelihoods and markets.

Objet 1 – 12 de 13